Appareils de levage

engin de levage

La réglementation française par le biais de l’arrêté du 1er mars 2004 impose une vérification avant mise en service de tous les appareils de levage nécessitant notamment un support particulier (pont élévateur de véhicules, pont roulant, hayon, grue auxiliaire…) permettant ainsi de s’assurer, grâce à des épreuves en surcharges (dynamiques et statiques), de la résistance du support et du bon montage. Lors de ces missions, un examen de montage et un examen d’adéquation sont réalisés pour notamment s’assurer que l’appareil va être utilisé conformément aux données constructeur et qu’il est adapté au travail qui lui sera demandé.
Dans le cas d’un démontage suivi d’un remontage, d’un arrêt prolongé, d’une modification ou d’une réparation d’un organe essentiel au levage, l’utilisateur se doit de faire procéder à une vérification avant remise en service. Cette dernière est équivalente à une vérification avant mise en service.
La réglementation impose également des vérifications périodiques variant de 3 à 12 mois selon le type d’appareil pour s’assurer du bon état de conservation et du bon fonctionnement de tous les dispositifs de sécurité.
Des vérifications de conformité peuvent être réalisées en application au décret 98-1084 qui impose à l’utilisateur de s’assurer de la conformité de son matériel, essentiellement pour ses équipements qui ne sont pas CE (avant 1995).
Par ailleurs, nous vous proposons de vous assister dans vos démarches de mise en conformité ou de conception d’appareils de levage vis-à-vis de la Directive Européenne.

Vérification générale périodique d’un appareil de levage

L’objectif de cette vérification est de déceler toute défectuosité susceptible d’être à l’origine d’une situation dangereuse, mais non de vérifier la conformité des équipements à l’ensemble des règles ou prescriptions techniques qui leur sont applicables. Dans ce but, la réglementation française prévoit des vérifications générales périodiques pour une liste limitative d’équipements. Elle en définit le contenu et la périodicité. À noter que cette liste comprend les appareils de levage, les engins de chantiers et certaines machines à risques spécifiques (presses, compacteurs à déchets, massicots…).
Points à retenir concernant les vérifications générales périodiques des équipements de travail :

  • Les vérifications périodiques ne se substituent pas à l’obligation d’effectuer les opérations de maintenance définies par le fabricant de l’équipement. Il est d’ailleurs fortement recommandé d’enregistrer les opérations de maintenance des équipements dans un carnet de maintenance.
  • Pour les appareils de levage, une vérification de mise ou remise en service doit être effectuée. Cette vérification permet de s’assurer que les appareils sont installés conformément aux spécifications prévues par la notice d’instructions du fabricant et qu’ils peuvent être utilisés en sécurité. Le carnet de maintenance est obligatoire pour ce type d’appareils (arrêté du 2 mars 2004).
  • Pour les appareils de levage et engins de TP, la vérification générale périodique est constituée d’un examen d’état de conservation et d’un essai de fonctionnement, le cas échéant, sous charge nominale.

Examen de l’état de conservation d’un appareil de levage

C’est l’examen qui a pour objet de vérifier le bon état de conservation de l’appareil de levage et de ses supports et de déceler toute détérioration susceptible d’être à l’origine de situations dangereuses intéressant notamment les éléments essentiels suivants :

  • Dispositifs de calage, amarrage et freinage, destinés à immobiliser dans la position de repos les appareils de levage mobiles ;
  • Freins ou dispositifs équivalents destinés à arrêter, puis à maintenir, dans toutes leurs positions, la charge ou l’appareil ;
  • Dispositifs contrôlant la descente des charges ;
  • Poulies de mouflage, poulies à empreintes ;
  • Limiteurs de charge et de moment de renversement ;
  • Dispositifs limitant les mouvements de l’appareil de levage et de la charge tels que limiteurs de course, limiteurs de relevage, limiteurs d’orientation, dispositifs anticollision, dispositifs parachutes ;
  • Crochets et appareils de préhension mécanique, électromagnétique ou pneumatique ; Câbles et chaînes de charge.Cet examen comprend un examen visuel détaillé, complété en tant que de besoin d’essais de fonctionnement.

Essai de fonctionnement d’un appareil de levage

C’est l’essai qui consiste à faire mouvoir dans les positions les plus défavorables, par l’appareil de levage éventuellement muni de ses accessoires, la charge d’essai susceptible de solliciter les organes mécaniques aux valeurs maximales de la capacité prévue par le fabricant et à s’assurer de l’efficacité de fonctionnement :

  • Des freins ou dispositifs équivalents destinés à arrêter, puis à maintenir, dans toutes leurs positions, la charge ou l’appareil ;
  • des dispositifs contrôlant la descente des charges ;
  • des dispositifs limitant les mouvements de l’appareil de levage et de la charge tels que limiteurs de course, limiteurs de relevage, limiteurs d’orientation, dispositifs anticollision, dispositifs parachutes ;
  • de déclencher, lorsqu’ils existent, les limiteurs de charge et de moment de renversement, de façon à s’assurer de leur bon fonctionnement aux valeurs définies dans la notice d’instructions du fabricant ou, à défaut, au-delà de la charge maximale d’utilisation et à moins de 1,1 fois la charge ou le moment maximal.

Réglementation

Cas général des appareils (palans, ponts roulants, ponts élévateurs de véhicules…)Arrêté du 01/03/2004, art. 6, 6b, 6c, 9 et 221 an
Appareils particuliers (grues auxiliaires, grues à tour, portiques de levage, hayons élévateurs, monte matériaux, engins de terrassement équipés pour le levage, grues mobiles, chariots élévateurs, plates-formes élévatrices mobiles de personnes...)Arrêté du 01/03/2004, art. 6, 6b, 6c, 9, 22 et 236 mois
Appareil de levage, mus par la force humaine employée directement, utilisés pour déplacer en élévation un poste de travailArrêté du 01/03/2004, art. 6b, 6c, 9, 22 et 233 mois
Appareil de levage, mus par une énergie autre que la force humaine employée directement, utilisés pour le transport des personnes ou pour déplacer en élévation un poste de travailArrêté du 01/03/2004, art. 6, 6b, 6c, 9, 22 et 236 mois
Accessoires de levage (élingues, palonnier, cric de levage)Arrêté du 01/03/2004, art. 241 an

Obligations réglementaires selon la situation

Contenu de la prestationArticle du 1er mars 2004Vérification générale périodique
(section 5 - art 22 (9 et 6))
Vérification avant mise en service
(section 3 - art 12 à 15)
Vérification avant remise en service
(section 4 - art 19 à 21)
CENON CECENON CECENON CE
Appareil mobileAppareil fixeAppareil mobileAppareil fixeAppareil mobileAppareil fixeAppareil mobileAppareil fixeAppareil mobileAppareil fixeAppareil mobileAppareil fixe
Examen état de conservation9XXXXX*X*X*X*XXXX
Essais de fonctionnement6XXXXX(X)(X)(X)(X)(X)(X)(X)
Essais des sécurités(13)XXXXXXXX
Epreuves statiques10XXXXXXX
Epreuve dynamique11XXXXXXX
Examen d'adéquation5XXXXXXXX
Examen de montage5XXXX
* fortement conseillé
(X) fait en même temps que le dynamique

Périodicité des vérifications

Type d'appareils6 mois12 mois
Palan
Pont roulant
Portique
Potence
X
Pont élévateur de véhicule
Traverse de fosse
Levée auxiliaire
X
Grue auxiliaire
Grue mobile
Bras multi bennes
Hayon élévateur
Monte matériaux / meubles
X
Chariot élévateur à mât
Chariot élévateur à flèche télescopique
Chariot élévateur à conducteur accompagnant
X
Élévateur de personneX
Accessoires de levage (équipement placé entre l’appareil et la charge)X
Support d’appareil de levage non équipé (point fixe, monorail)X
Appareil de levage manuel à déplacement sur différents sites (chantiers, véhicule de dépannage…) tel que cric, palan…X
Appareil de levage manuel à déplacement restant sur un même site tel que cric, palan…X
Engins de chantier équipé pour le levage de chargesX

Remise du rapport

Nos rapports d’inspection sont remis le jour de l’inspection et disponible sur notre serveur sécurisé. Des photos des observations relevées figurent sur le rapport pour une compréhension optimum.